La contraception intra-utérine n’apporte aucune protection contre les infections sexuellement transmissibles (IST), telles que l’infection par le VIH (virus du sida). Elle ne dispense donc pas de l’utilisation du préservatif pour éviter une IST.