Vos questions, nos reponses sur les DIU ou sterilets

1 - La contraception intra-utérine est-elle efficace tout de suite ?
Oui
Elle est efficace tout de suite si la pose est effectuée en tout début de cycle et elle le reste quel que soit le nombre de rapports sexuels.
2 - Y a-t-il des risques ou contre-indications à l’utilisation d’un DIU ?
Oui
Comme toute méthode contraceptive, un DIU présente des bénéfices et des risques (effets indésirables, contre-indications, mises en garde) qui seront évalués avec votre professionnel de santé.
3 - Cette méthode contraceptive est-elle réservée aux femmes qui ont déjà eu des enfants ?
Non
Le DIU peut être proposé à tout âge de la vie fertile. Chez la femme n’ayant jamais eu d’enfant, le DIU progestatif peut être proposé après l’échec d’une première contraception en fonction de la situation clinique et personnelle. Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, consultez votre professionnel de santé.
4 - Le DIU aura-t-il un effet sur le fonctionnement de mes ovaires ?
Non
Il n’y a pas d’incidence sur le cycle ovulatoire, la plupart des femmes conservent un cycle ovulatoire.
5 - La pilule est-elle plus efficace que la contraception intra-utérine ?
Non
La contraception intra-utérine est une méthode contraceptive considérée comme efficace et de longue durée d’action.
Même si la pilule est en théorie très efficace, dans la pratique courante, elle peut être oubliée ou mal prise et son efficacité diminue.
L’efficacité de la contraception intra-utérine ne dépend pas de la prise quotidienne.
Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, consultez votre professionnel de santé.
6 - Vais-je pouvoir avoir un enfant ensuite ?
Cette méthode de contraception ne rend pas stérile, contrairement à ce que laisse entendre son autre nom, le « stérilet ». Le DIU peut être enlevé à tout moment par votre professionnel de santé ou sage-femme. Le délai de retour à la fertilité est comparable à celui observé après la prise d’une contraception orale (pilule). Il est en moyenne de trois mois.
7 - Où se trouve l’utérus ?
L’utérus est un muscle épais et possédant une cavité creuse, qui se trouve à l’extrémité du vagin. Il mesure 6 à 8 cm de hauteur et 3 à 4 cm de large.
Il est tapissé par une muqueuse appelée l’endomètre. Selon le moment du cycle menstruel, la couche superficielle ou fonctionnelle de l’endomètre sera le siège des modifications morphologiques étroitement liées aux variations hormonales. Lorsque l’implantation de l’œuf fécondé n’a pas lieu, cette couche sera éliminée (ce sont les règles).
8 - Mes règles vont-elles changer ?
Cela dépend du modèle de dispositif que vous a posé votre professionnel de santé. Certains peuvent diminuer l‘intensité et le volume des règles (les règles peuvent même disparaître complètement). A l’inverse, d’autres peuvent les augmenter.
9 - Je n’ai plus mes règles, que dois-je faire ?
Cela peut être tout simplement un effet attendu de la méthode contraceptive choisie grâce à l’effet local sur la muqueuse utérine. Mais il est préférable de faire un test pour écarter l’éventualité d’une grossesse, et de consulter un professionnel de santé.
10 - Vais-je avoir des saignements ou ressentir des douleurs après la pose ?
Oui
Dans les 24 à 48 heures qui suivent la pose, il se peut que vous ressentiez quelques douleurs, une pesanteur au niveau du ventre, quelques contractions utérines. Après la pose, vous pourrez avoir aussi des saignements minimes. Si ces symptômes persistent, consultez un professionnel de santé.
11 - Est-il possible que mon partenaire sente le fil lors d’un rapport sexuel ?
Oui
En effet, c’est possible. Si cela gêne votre partenaire, consultez votre professionnel de santé qui pourra remédier à ce problème. Le fil permet de vérifier la présence du dispositif intra-utérin et de le retirer ultérieurement. Lors de la consultation, votre professionnel de santé vérifiera sa présence ainsi que sa longueur. Il pourra aussi réaliser une échographie pelvienne pour visualiser le dispositif.
12 - Peut-on pratiquer tous les sports ?
Oui
Quel que soit votre sport favori, vous pouvez continuer à le pratiquer sans sentir de gêne particulière.
13 - Puis-je continuer à utiliser des tampons ?
Oui
Evitez les tampons pour les saignements occasionnés par la pose et durant tout le cycle qui suit. Pour les cycles suivants, vous pouvez les utiliser sans problème.
14 - Quand doit-on retirer ou changer le dispositif ?
Au maximum après 5 ans d’utilisation pour la majorité des modèles. Cependant, on peut le retirer à tout moment si vous le désirez. Le remplacement avec un autre dispositif intra-utérin ou une autre méthode de contraception doit être envisagé si vous ne souhaitez pas de grossesse. Après le retrait de l’ancien dispositif, la mise en place du nouveau se fait au cours de la même consultation de préférence pendant la période des règles.
15 - Comment se passe le retrait ?
Le fil qui est accroché au bras vertical du dispositif sort du col utérin. Il suffit à votre professionnel de santé de tirer sur celui-ci à l’aide d’une pince pour retirer le dispositif.
16 - Comment se passe le changement ?
Après le retrait de l’ancien dispositif, la mise en place du nouveau se fait au cours de la même consultation de préférence pendant la période de règles.
17 - Quand dois-je revoir mon professionnel de santé ?
Votre professionnel de santé vous reverra environ 4 à 12 semaines après la pose, pour vérifier la position du dispositif, puis tous les ans, voire plus souvent si nécessaire. Ayez soin de continuer à consulter votre professionnel de santé au moins une fois par an, pour les dépistages gynécologiques qui restent indispensables.
18 - A-t-on plus de risques plus de risques de faire des infections sexuellement transmissibles (IST) ou une grossesse extra-utérine (GEU) ou de devenir stérile ?
Non
IST : la contraception intra-utérine n’apporte aucune protection contre les infections sexuellement transmissibles (IST). Elle ne dispense donc pas de l’utilisation du préservatif pour éviter une IST. La pose doit être effectuée après élimination d’une éventuelle infection.

GEU : étant donné la grande efficacité de la méthode, le risque de GEU est très faible, et inférieur au risque retrouvé en l’absence de contraception.

Néanmoins, ce risque existe et tout symptôme anormal (douleurs récentes, saignement inhabituel ou signe de grossesse) doit amener à consulter pour éliminer ce diagnostic, car une GEU peut avoir des conséquences sur la fécondité ultérieure.

Stérilité : aucun risque de stérilité tubaire n’a été démontré. Ce risque est davantage lié au mode de vie sexuel de l’utilisatrice qu’au dispositif lui-même.
19 - Les fils peuvent-ils disparaître ?
Oui
La disparition des fils peut s’expliquer par :
- la remontée du fil dans le col de l’utérus
- le déplacement ou l’expulsion du stérilet
- la survenue d’une grossesse

Dans tous les cas, votre professionnel de santé prendra les mesures nécessaires.
20 - Les anti-inflammatoires réduisent-ils l’efficacité de la contraception intra-utérine ?
Non
Ces traitements n’auraient pas d’impact sur l’efficacité de la contraception intra-utérine. Votre professionnel de santé pourra vous donner plus d’informations selon le type de dispositif utilisé.
21 - J’ai un nouveau partenaire, doit-on utiliser quand même un préservatif ?
Oui
La contraception intra-utérine n’apporte aucune protection contre les infections sexuellement transmissibles (IST), telles que l’infection par le VIH (virus du sida). Elle ne dispense donc pas de l’utilisation du préservatif pour éviter une IST.



Message de mise en garde

Pour partager le site jenypenseplus.com sur Facebook vous allez sortir du site Bayer HealthCare pour être dirigé vers la plafeforme Facebook de l’application. Vous devrez soit déjà disposer d’un compte Facebook, soit ouvrir un compte en vous inscrivant après avoir pris connaissance des Conditions Générales d’Utilisation, de la Politique d’utilisation des données et d’Utilisation des cookies de Facebook.

Si vous cliquez sur « j’accepte », vous allez accéder à la plateforme Facebook. Si vous cliquez sur « annuler » vous resterez sur la page en cours de consultation.

J'accepte Annuler